J'ai eu le plaisir de laisser libre cours à mon imagination pour égayer deux chambres d'enfants avec des fresques sur des dessins animés très connus. J'ai essayé d'utiliser au mieux l'espace disponible et le reste de la chambre est également décoré pour rester sur un thème cohérent.

Comme il s'agit d'une chambre de garçon, nous sommes parti sur un thème urbain avec le personnage de Superman dans la ville de Métropolis. La pièce est plutôt petite (environ 10 m²). Les couleurs choisies sont sur une gamme claire et lumineuse, avec l'intégration de dégradés pour essayer de conserver le volume de cette chambre.

1 - Préparation

a) Maquette

Afin de pouvoir choisir au mieux les couleurs et estimer les quantités nécessaires à la réalisation des fresques, j'ai réalisé une maquette à l'aide d'un logiciel de retouche photo (Gimp) ou j'ai pu superposer des photos de la chambre et des motifs que je souhaitais intégrer. Les outils numériques actuels permettent à l'aide d'une tablette graphique de rapidement proposer un aperçu réaliste de la future réalisation, et de pouvoir facilement proposer des variantes sur d'autres jeux de couleurs.

b) Nettoyage et préparation du support

Il est important que le support soit parfaitement propre avant de commencer à réaliser le trompe l'oeil, pour cela il faut s'assurer que les bandes de plâtres sont suffisamment poncées et si nécessaire procédé à quelques rectifications. Afin de disposer d'une base d'un blanc uni, j'ai appliqué 2 sous-couches en prenant soin de respecter le temps de superposition entre chaque couche.

L'utilisation d'une lumière rasante permet de facilement vérifier si le mur présente des défauts ou aspérités.

Le sol et toutes les huisseries sont soigneusement protégés pendant tout le chantier. J'ai également utilisé un tapis pour protéger le parquet d'éventuelles coulures.

c) Dessin

Avant la mise en peinture, une ébauche est réalisée au crayon à dessin directement sur le mur, afin de placer les éléments et de délimiter les espaces. La ligne d'horizon est tracée et permet de réaliser une esquisse de la ville de Métropolis la plus cohérente possible.

2 - Réalisation

Après avoir commencé par la partie inférieure en aplat, j'ai continué la fresque en utilisant un aérographe qui m'a permis de réaliser les différents dégradés présents sur les immeubles et le ciel de la ville. Le pont est réalisé directement au pinceau ainsi que le train qui circule dessus. Le pinceau me permet de réaliser plus rapidement certains détails et me donne plus de liberté dans l'utilisation de ma palette de couleurs.

Le personnage principal est d'abord ébauché au pinceau pour rapidement converger vers les bonnes couleurs et l'intégrer avec le fonds précédemment peint.

L'utilisation de l'aérographe prend tout son sens dans la passe de finition. Cela permet de donner un maximum de détail et de bien intégrer le personnage avec le fond. Les dégradés sont plus harmonieux et de donner un bel aspect nuageux au ciel.

En complément de l'aérographe, j'ai utilisé une grosse éponge pour donner du relief aux décors. La texture obtenue rappelle celle des vieilles illustrations et de l'aspect légèrement rugueux du papier.

En complément de la fresque principale, de légers motifs ont été peints sur les autres murs dans un thème urbain. La porte est peinte en rouge brique pour rappeler la couleur du pont de Golden Gate. Un gris clair permet la mise en relief de quelques motifs et inscriptions.

Article suivant Article précédent

comments powered by Disqus